Réseaux et groupes de travail

Stat Et Trajectoires

Nom de l'animateur du réseau et/ou groupe de travail: 
marie.etienne@agroparistech.fr

Objectif et Historique :
Le réseau a démarré en 2011. Le but de ce réseau est de mettre en commun les différentes méthodes
pour l'analyse de trajectoires. Les cas d'applications portent sur des trajectoires de cervidés, de bovins,
de mammifères marins, de bateaux. Les méthodes sont essentiellement statistiques et très orientées
modèle à espace d'états, dans un cadre bayésien ou fréquentiste.

 

Objectifs scientifiques :
Les modèles d'espace états sont des outils pertinents pour les trajectoires mais l'hypothèse markovienne
souvent présente n'est pas réaliste. Le passage au temps continu est important pour séparer le processus
d'observation de l'objet trajectoire. Les membres du réseau travaille conjointement pour proposer des
hypothèses semi markoviens à temps continu.
D'autre part, l'objet trajectoire est souvent résumé à la série des vitesses qui permet en théorie de
reconstruire la trajectoire mais qui “sort” la trajectoire de son environnement. Il est important de
replonger la trajectoire dans son milieu est de proposer des modèles spatialement explicites, où les
variables environnementales locales agissent sur le mouvement, cet axe constitue le deuxième objectif
des membres du réseau.

Communauté(s): 

RESSTE : RESeau Statistiques pour données Spatio-TEmporelles

Nom de l'animateur du réseau et/ou groupe de travail: 
Denis Allard

Les progrès de l'instrumentation, des systèmes électroniques embarqués et de l'imagerie satellite génèrent de très grandes quantités de données, géolocalisées et répétées dans le temps. Un grand nombre de variables, parfois assez fortement dépendantes, sont disponibles. Les défis posés par ces données spatio-temporelles sont multiples :ils concernent à la fois la définition de modèles, les méthodes d'estimation pour ceux-ci et la mise en œuvre de ces méthodes pour des ensembles de données de (très) grande taille.

 

Les chercheurs abordant les données spatio-temporelles sont en grande partie issus de domaines des statistiques interagissant assez faiblement : les séries temporelles et les statistiques spatiales. Selon le phénomène étudié et selon le type de données recueillies, les données spatio-temporelles peuvent se voir comme des des séries temporelles non indépendantes (chaque série temporelle correspondant à un site) ou comme des photographies à des temps successifs d'un échantillonnage spatialisé. Ces deux points de vue mènent à des modèles et des approches très différents, qui méritent d'être enrichies par leur confrontation mutuelle. Le cadre conceptuel général, englobant ces deux points de vue, est encore largement en gestation.

 

Objectifs scientifiques:

  • Initier une animation scientifique autour des modèles, méthodes et algorithmes pour les données spatio-temporelles
  • Fédérer des statisticiens de différents horizons et des modélisateurs des autres disciplines ayant à traiter de ce type de données, en confrontant les  approches et points de vue des différents domaines des statistiques.
  • Contribuer à une plus large diffusion des méthodes en statistiques spatio-temporelles, auprès de statisticiens et des modélisateurs.
  • Initier de nouveaux fronts de recherche en statistiques spatio-temporelles répondant aux enjeux rencontrés par les scientifiques.

MEDIA : Modèles d'Equations DIfférentielles et Autres systèmes dynamiques pour l'écologie

Nom de l'animateur du réseau et/ou groupe de travail: 
Lionel Roques

Objectifs du réseau :

- aboutir à une meilleure visibilité des recherches conduites à l'INRA autour des équations différentielles et plus généralement des systèmes dynamiques appliqués à l'étude des écosystèmes ;

- être à l'interface avec la communauté non-INRA, déjà très développée ;

- permettre un meilleur partage de l'information entre les scientifiques concernés et les unités concernées ;

- évaluer le spectre de compétences couvert par l'INRA et identifier les compétences jugées nécessaires mais non encore couvertes, en vue notamment d'établir des propositions de profils de postes auprès de MIA ;

- encourager de nouveaux développements méthodologiques dans le domaine des EDO/EDP/IDE/systèmes dynamiques.

Modélisation de paysage agricole PAYOTE

Nom de l'animateur du réseau et/ou groupe de travail: 
Frédérique Angevin (frederique.angevin@grignon.inra.fr) Claire Lavigne (claire.lavigne@avignon.inra.fr) Fabrice Vinatier (fabrice.vinatier@supagro.inra.fr) Hugues Boussard (hugues.boussard@rennes.inra.fr) Julie Wohlfahrt (julie.wohlfahrt@mirecourt.inra.fr

PAYOTE est un réseau méthodologique d'échange sur la modélisation des paysages et des territoires agricoles. Les problématiques considérées sont regroupées en quatre thèmes structurants :
 • la représentation du paysage
 • la simulation dynamique des paysages
 • la fouille de données et l'initialisation de paysages virtuels
 • l'analyse de l'impact du paysage sur les processus
 Le réseau PAYOTE (pour PAYsage Ou Territoire) mobilise plusieurs disciplines (informatique, agronomie, écologie, mathématiques, statistiques, hydrologie, sciences économiques et sociales) autour du thème d’étude commun qu’est le paysage ou le territoire, identifié comme un objet complexe à l’interface des processus biophysiques, écosystémiques et socio-techniques.
 PAYOTE regroupe actuellement des chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants de plusieurs instituts et établissements d’enseignement supérieur (notamment INRA, INRIA, CNRS, ENGEES,Agrocampus Ouest, AgroParisTech). Il est soutenu par les départements MIA, SAD, EA et SPE. Le département MIA participe et soutient PAYOTE depuis sa création. Aujourd'hui, les unités BIAT, BioSP, MIAj, ainsi que le projet Record, sont directement concernés par les travaux et les collaborations développées au sein de ce réseau en épidémiologie et agro-écologie.
Sous la forme d'une action commune INRA-INRIA puis d'un réseau MIA, ce réseau a servi de lieu d'échange et de collaboration entre informaticiens, statisticiens et thématiciens modélisateurs, intéressés par la modélisation de processus agro-écologiques à l'échelle du paysage ou du territoire. Il a favorisé le développement de méthodes pour modéliser et générer des paysages et leur évolution, dont plusieurs ont été implémentées sous forme logicielle.

Entités-Partenaires : MaIAGE / BIOSP / MIAT / INRA – Eco-Innov / NRA – SADPaysage / INRA – SAD-ASTER / INRA – PSH / ENGEES – Icube / INRA – IGEPP / INRA – Agroécologie / INRA – LISAH

Méthodes pour l'EXploration Informatique des modèles COmplexes (MEXICO)

Nom de l'animateur du réseau et/ou groupe de travail: 
Robert Faivre (Faivre@toulouse.inra.fr), Hervé Monod (herve.monod@jouy.inra.fr)

Mexico est une animation scientifique sur les méthodes d'exploration numérique de modèles complexes et sur leurs applications dans les domaines de la biologie, de l'agronomie, de l'écologie et de l'environnement. Les centres d'intérêt de Mexico concernent l'exploration numérique au sens large: analyse de sensibilité, propagation d'incertitudes, calcul de quantiles associés à de faibles probabilités, aide à la décision par optimisation de la sortie d'un code numérique, métamodélisation, etc. Les différentes compétences présentes dans le réseau, en particulier au sein du département MIA (planification, optimisation, statistique semi-paramétrique) sont pertinentes et complémentaires pour aborder ces questions, étudiées également dans le cadre du GdR Mascot-Num dont nous faisons partie. Les différents projets auxquels nous participons à l'INRA, Ifremer, Cirad, Irstea, fournissent des cas d'application intéressants à creuser qui serenouvellent régulièrement. Par ailleurs, notre ancrage au sein du RNSC est toujours aussi fort et reconnu.

 - porteur : Robert Faivre ( ), Hervé Monod ( )

 - Entités-Partenaires : MIA / EA / IFREMER / IRSTEA /Université du Littoral Côte d'Opale, Laboratoire d'informatique Signal et Image de la Côte d'Opale / CIRAD Systèmes Biologiques / Code Lutin