Récepteurs couplés aux protéines G - de la physiologie au médicament (GDR-3545 RCPG-Physio-Med)

Name of the organizer of the network/workgroup: 
Jean-François Gibrat, Gwenaëlle André-Leroux

L'équipe Bis participe au Groupement de Recherche « Récepteurs couplés aux protéines G – de la physiologie au médicament » (RCPG-Physio-Med) piloté par R. Jokers. J-F Gibrat et G. André-Leroux participent activement au déchiffrage in silico des mécanismes moléculaires engagés dans la signalisation de l'olfaction par les récepteurs olfactifs (RO) qui sont des RCPG. De manière remarquable, certains RO sont surexprimés dans des tumeurs malignes variées. Particulièrement, le récepteur « Prostate Specific G protein-coupled Receptor » (PSGR) est surexprimé dans les cellules LNCaP du cancer de la prostate. G. Sanz, de l’Unité NBO de l'Inra de Jouy-en-Josas dirigée par E. Pajot, a démontré que la stimulation odorante du PSGR promeut in vitro les capacités invasives des cellules LNCaP et favorise in vivo l’émergence et la dissémination des métastases. Avec ces données expérimentales et en collaboration étroite avec l'équipe NOB, J-F Gibrat et G. André-Leroux caractérisent in silico les mécanismes moléculaires à l'origine de la reconnaissance des ligands odorants par le PSGR qui résulte par l'activation de ce dernier. Le but de ces études est d’identifier des antagonistes du PSGR. A terme, il est prévu d'étendre cette compréhension moléculaire du signal olfactif du PSGR aux RO en général et d'assurer la mise à jour du site web GPCR-Automodel.