Back to top

Thèse "Apprentissage profond pour la caractérisation des érythèmes migrants, signes cliniques précoces associés à la maladie de Lyme"

Description: 

La maladie de Lyme compte plus de 300 000 nouveaux cas estimés annuellement aux USA et 30 000 en France. Cette maladie qui est transmise par les tiques, suscite depuis plusieurs années de nombreux débats, notamment sur : i) les incertitudes quant à l’incidence réelle de la maladie ; ii) les difficultés liées au diagnostic des formes tardives ; iii) la délivrance de traitements antibiotiques récurrents et prolongés pour les formes tardives ; iv) des formes précoces parfois non diagnostiquées alors qu’elles répondent bien au traitement. Elles s’expriment, dans la majorité des cas, par un érythème chronique migrant (EM), entité pathognomonique mais qui peut disparaître spontanément. Un meilleur diagnostic de ces formes précoces permettrait d’améliorer le pronostic en empêchant le passage à une forme tardive par une antibiothérapie adaptée.

L’objectif est de développer un modèle d’apprentissage profond permettant la caractérisation des érythèmes migrants, signes cliniques précoces associés à la maladie de Lyme, à partir de photographie de taches cutanées. D’un point de vue méthodologique, les travaux porteront plus particulièrement sur les méthodes d’apprentissage par transfert (transfert learning), afin de déterminer les conditions optimales permettant l’utilisation de connaissances déjà acquises par d’autres réseaux de neurones.

Cette thèse est le fruit d’une collaboration interdisciplinaire entre l’UMR LIMOS (Université Clermont-Auvergne / CNRS), l’UMR EPIA (INRA-VetAgroSup) et le service des Maladies Infectieuses et Tropicales du CHU de Clermont-Ferrand.

Type de l'offre: 
Date limite de la candidature: 
01/10/2018
Période d'emploi: 
01/11/2018 - 31/10/2021
Email du contact: 
Localisation CR INRA: